etiquettes-nutritionnelles-code-couleur

Bonsoir ! 🙂

Disons que ce week-end on a regardé pas mal de documentaires. Il y en a un qui a retenu notre attention. Il concerne l’étiquetage nutritionnel.

Concrètement, où en est-on ?

Faut dire franchement que pour les personnes qui ne sont pas à fond dans le Healthy Living, ou tout simplement qui n’ont pas encore été formées ” à lire les étiquettes”, c’est un peu chiant… Alors, pourquoi on ne fait pas dans la simplicité comme certains le demandent ? Ben oui on est totalement d’accord. Avec un code couleur ça serait simple non ?

Ci-dessus, quelques chiffres concernant nos étiquettes nutritionnelles (d’après l’étude 2015 ” Comportements et perception des consommateurs à l’égard des étiquettes nutritionnelles et environnementales ” de TNS Sofres) .  

Les étiquettes en chiffre !

À rechercher la sécurité 55%
À rechercher les informations générales sur le produit 50%
À lire les étiquettes avant d'acheter 80%
À relire lors d'un second achat du même produit 56%
À lire les étiquettes lors de l'utilisation du produit 68%
À penser qu'elles sont trop compliquées 59%
À penser qu'elles donnent trop d'informations difficile à comprendre 48%
À faire confiance aux déclarations des fabricants 50%
À souhaiter la présence d'un Label 50%
À souhaiter savoir si il y a des OGMs 31%
À souhaiter connaître l'impact environnemental du produit 19%

Après avoir découvert ces chiffres, on s’est dit que ce n’était pas du tout normal ! On mange tous, donc on devrait tous savoir ce qu’on mange, leur contenu, leur provenance… bref tout sur les produits qu’on nous vend.

La bonne nouvelle c’est que l’Union Européenne s’est emparée du sujet. En 2006, nos députés européens ont décidé de nous dire le maximum de choses sur nos aliments. Cela s’est traduit par des lois obligatoires demandant aux fabricants de donner les valeurs énergétiques (glucides, protéines, lipides) et le taux de sel. Ces mentions obligatoires rentreront en vigueur en décembre 2016.

Qu’en pensons-nous ?  

À la vitesse que ça va, pour avoir des logos simples / pictogrammes, faudra attendre 2020 au plus tôt… Heureusement plusieurs associations militent pour accélérer les choses. D’ailleurs on dirait bien que l’Union Européenne a compris que ça devenait pressant ! Oui, en ce moment même, on réfléchit à un système clair et simple.

En réalité les Etats membres se disputent sur ce sujet. Disons qu’il y a des conflits d’intérêts.  Exemple : Imaginez un paquet de céréales qui vous promet pleins de vitamines, de fibres et du bien-être… En lisant attentivement son étiquette nutritionnelle, on en vient à découvrir que cette boîte de céréales est moins “healthy” que les CornFlakes simples d’une marque distributeur…  Résultat : couleur Rouge pour les céréales annoncées “healthy”, et Vert pour les CornFlakes.

En attendant la fin des disputes, chaque pays membre peut choisir son propre système d’étiquetage nutritionnel.

Royaume- Uni

etiquetage anglais

Intermarché

9045

Carrefour

Carrefour

Notre conclusion…

On n’en est loin de tous comprendre les étiquettes 🙂 ! Affaire à suivre…

1 Commentaire
  1. […] là, on en a marre ! Après notre petite enquête sur les étiquettes nutritionnelles, on s’est rendu compte que le sucre était vraiment dans 80% de ce qu’on nous propose […]

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*